effacer-tatouage-toulouse

Vous avez fait une erreur de jeunesse ? Ou vous portez toujours le prénom de votre ex sur votre poignet ? Les raisons pour vouloir effacer un tatouage sont nombreuses, tout comme les méthodes pour les enlever. Alors, si vous voulez dire adieu à votre vieux tatouage, suivez le guide !

Les méthodes obsolètes et déconseillées

Auparavant, lorsqu’on se faisait tatouer, c’était « pour toujours » ! Désormais, cela a changé et de nombreuses techniques de détatouage ont fait leur apparition. Certaines, assez vieilles, ne sont heureusement plus employées, ou presque, comme la dermabrasion par exemple. Il s’agissait de réaliser une abrasion de la peau, profonde, pour enlever la zone où est incrustée l’encre. Autant dire que l’opération était difficilement supportable et qu’elle entraînait de gros saignements et des risques liés à la cicatrisation… A oublier !

Dans la même idée, on pratiquait à l’époque la cautérisation, en brûlant le tatouage afin d’engendrer une cicatrisation de la peau par-dessus. Mais, par définition, cette technique entraine de grosses cicatrices et n’est donc pas recommandée.

Enfin, l’électrocoagulation peut toujours être employée mais nous vous la déconseillons. En effet, son principe est de faire circuler un courant électrique alternatif afin de détruire la peau concernée. Tous les pigments ne pourront pas s’effacer de cette façon et des cicatrices sont à prévoir…

Heureusement, il existe d’autres méthodes bien plus recommandables pour effacer un tatouage !

Recouvrir le tatouage ou subir une opération chirurgicale

Une de ces méthodes est le cover-up, autrement dit, le fait de recouvrir le tatouage par un autre. Bien sûr, le nouveau tatouage devra être plus grand, plus pigmenté et plus dense afin de recouvrir l’ancien et donc, pas sûr que ce soit l’idéal si vous vous êtes lassé du premier…

Une autre méthode est l’ablation chirurgicale. Elle consiste en un enlèvement de la peau pendant une opération, puis en une greffe de peau provenant d’une autre zone du corps. Il s’agit donc d’une vraie « opération », avec les risques que cela comprend, et la cicatrisation peut être compliquée.

Dès lors, pourquoi ne pas envisager le détatouage au laser ?

Le laser pour effacer un tatouage

En effet, le laser comme méthode d’effacement d’un tatouage est aujourd’hui la méthode la plus couramment employée. De nombreux lasers existent mais le plus employé est le Q-Switched, notamment en picoseconde. Lors d’une séance de détatouage, le laser va fragmenter le tatouage en de multiples particules d’encre, qui seront alors absorbées et éliminées par le corps humain. Selon le tatouage, sa qualité, sa profondeur et sa taille, il est recommandé de faire de 2 à 10 séances pour ne plus avoir de traces. Et un des principaux avantages du détatouage laser est qu’il ne laisse, normalement, pas de cicatrices.

Bien entendu, les tatouages très colorés ou très denses, ainsi que les plus anciens, seront plus compliqués à enlever. Et, dans tous les cas, il est recommandé de passer par un médecin esthétique ou pas un dermatologue pour enlever un tatouage au laser. Dans le déroulé d’une séance, une crème anesthésiante sera appliquée une heure avant puis le laser sera appliqué de manière brève en suivant le tracé du tatouage. Dans les heures qui suivent, la zone va gonfler et les couleurs vont s’effacer mais temporairement, d’où l’intérêt de faire plusieurs séances à 2 mois d’intervalle à chaque fois.

Alors, si vous voulez en savoir plus sur comment retirer un tatouage à Toulouse, ou connaître nos tarifs, n’hésitez pas à nous contacter ou à venir nous rencontrer au Centre Laser Matabiau Toulouse !

 

Photo de Kevin Bidwell provenant de Pexels

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *