érythrose-du-visage

Les dermatologues du Centre Matabiau vous décrivent dans cet article les causes de l’erythrose faciale ou cutanée.
C’est une coloration rouge de la peau provoquée par la dilatation des vaisseaux. Notez également que l’érythrose du visage est l’un des symptômes de la couperose.

▶︎ Des rougeurs diffuses sur le visage

Il s’agit rarement de la manifestation d’affections pouvant mettre en jeu le pronostic vital. En fonction du caractère intermittent ou non de l’erythrose cutanée, on distingue deux grandes catégories : transitoire (ou flush), dont la durée est de l’ordre de quelques minutes en général, et permanente, d’évolution chronique. Au stade transitoire, cela peut être lié à une forte émotion, fièvre, effort, ménopause ou encore à la consommation d’alcool, de certains aliments ou de certains médicaments. Elle peut par ailleurs correspondre au premier stade d’une affection bénigne : la rosacée de stade I. Au stade léger de la maladie, les rougeurs surviennent de façon épisodique, lors de crises appelées bouffées vasomotrices.

▶︎ Érythrose permanente & évolution

erythrose-faciale-visage

L’erythrose faciale permanente se caractérise par la formation de plaques au niveau des joues principalement. Elle pose souvent des problèmes esthétiques, mais elle n’est pas dangereuse.

erythrose-visage-faciale

Lors de l’evolution de l’érythrose du visage, de petits vaisseaux peuvent devenir apparents à la surface de la peau, prenant l’aspect de petits filaments rouges ou violacés. On parlera alors de couperose.

Le traitement de l’érythrose du visage au centre laser Toulouse Matabiau se déroule de la même manière que la couperose. Nos dermatologues utilisent un laser colorant pulsé (Cynosure Cynergy).  

Contrairement au traitement de la couperose, le laser ne va pas cibler directement la varicosité afin de la faire disparaitre. Une technique de balayage sera utilisée afin de traiter la zone erythrosique.   

Si vous avez des questions n’hésitez pas à nous contacter ou rendez-vous sur la page FAQ. Vous pouvez également lire cet article sur la couperose.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *