Naturellement, une peau saine est protégée en surface notamment par le sébum.  Il évite les pertes en eau. Lorsque la couche supérieure de l’épiderme n’est pas équilibrée en eau et en lipides, elle ne joue plus efficacement son rôle de barrière et devient inconfortable. Tiraillements, manque de souplesse, squames, effet « peau de serpent », picotements … Une peau sèche à très sèche laisse une sensation désagréable au niveau du visage et du corps, en particulier après la douche ou le bain. Mal nourrie, la peau ne joue plus efficacement son rôle de barrière. Mais si la sécheresse caractérise un type de peau, elle peut facilement être confondue avec une peau déshydratée.

En général, les peaux sèches offrent un terrain favorable à l’apparition d’eczéma. On peut distinguer plusieurs stades : 

  • Peau sèche : légers tiraillements, inconfort passager, desquamation légère,

  • Peau très sèche : inconfort et tiraillements marqués, fissures, gerçures, desquamation intense,

  • Xérose pré-atopique : légères irritations, peau rêche et rugueuse (dartres).

Certaines personnes sont nées avec la peau sèche qui fait partie de leur patrimoine génétique. Il faut aussi comprendre qu’en fonction de l’âge, la peau se modifie : la peau est plus sèche chez l’enfant, elle devient plus grasse à l’adolescence, puis redevient plus sèche en vieillissant. Le dermatologue conseille :

Pour la toilette :

  • préférer la douche, ou le bain de courte durée
  • se doucher avec une eau pas trop chaude.
  • Utiliser de préférence des huiles nettoyantes ou savons surgras de qualité sans allergènes.
  • Eviter le gel douche de commerce ou le savon de type savon de marseille qui assèche la peau.
  • Tamponner pour se sécher délicatement avec une serviette.

Hydrater sa peau :

  • après sa toilette et plusieurs fois par jour.

  • Utiliser des baumes hydratants de qualité.

  • Porter des vêtements en coton à mailles serrées.

  • Manger équilibrer, préférer les aliments crus et épluchés, diversifier ses sources de protéines, les fibres, éviter le grignotage entre les repas.